• Minuit, Chrétiens c'est .....

     

    Pour la 1ère fois depuis 1558, les célébrations de Noël - commémoration de la naissance de Jésus, un Messie parmi bien d'autres messies, - et celles du Mouloud (Mawlid) - commémoration de la naissance de Mahomet, un Prophète, parmi beaucoup d'autres prophètes,   coïncident.  !

     

    https://youtu.be/tmgQksn5u-Y

     

    .....  À l'origine composé pour soprano et clavier (piano, orgue ou harmonium), Minuit, chrétiens est souvent chanté par un baryton ou un ténor solo accompagné à l'orgue lors de la deuxième messe de Noël célébrée traditionnellement le 24 décembre à minuit. De nombreuses transcriptions de ce cantique ont été réalisées pour les formations les plus variées, de la simple adaptation pour instrument solo à l'orchestration symphonique avec grand chœur et orgue.

    Parenthèse : je cite Wikipéda, 

    << Bien qu'il ait été l'auteur de ce que le compositeur Adolphe Adam, appelait la « Marseillaise religieuse », Placide Cappeau, un négociant en vins qui était socialiste, républicain et anticlérical, prétendit lui-même, l'avoir écrit, le 3 décembre 1847 dans la diligence qui le conduisait à Paris, entre Mâcon et Dijon[1],[2]. Claude Debussy l'appelait « ce chant d'ivrogne ».

    En fait, ce cantique fut rédigé bien avant 1847 dans des circonstances apparemment plus banales.

    En effet, au début de l’année 1843, l’abbé Maurice Gilles, curé de Roquemaure, le village natal de Placide Cappeau, décide de faire restaurer les vitraux de la collégiale Saint-Jean-Baptiste. Connaissant Cappeau, il lui demande de composer un chant de noël afin de célébrer dignement la fin des travaux ..... "

    Tu peux lire la suite sur Wikipédia si cela t'intéresse ! 

     

    Une version, que j'aime beaucoup, du "Minuit, Chrétiens" qu'entonnait mon père, dans l'Eglise de notre petit village, dès le premier coup de Muinuit sonnant,interprétation plus proche  de celle de Roberto Alagna, ou de celle de Pavarroti.Tiens, j'en causais déjà ICI !

     

    « La Charlotte, et d'autres, un soir de NoëlEpiphanie selon Saint Bach »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Décembre 2015 à 10:48

    coïncidence, mon père qui ne croyait pas chantait aussi "minuit chrétien", il avait une belle voix de baryton.

    j'espère que tu as passé un bon noel

    Pour moi ce fut l'occasion de faire provision de tonnes de tendresse,

    je t'embrasse fort

      • Samedi 26 Décembre 2015 à 11:13

        OUI, pour moi aussi Moune ! je t'embrasse aussi très fort ! Courage ! amitié à Robert.... Pour lui aussi il en faut du courage !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :