• L'Homme armé

     

     

    Guillaume Dufay (ou Du Fay, Du Fayt) est un compositeur de l'École bourguignonne et de l'École franco-flamande, né vers 1400 peut-être à Cambrai ou Fay près de Cambrai, plus probablement à Beersel - non loin de Bruxelles - ou Chimay - non loin de Charleroi -, et mort à Cambrai le 27 novembre 1474.

    "L'Homme armé" est une chanson française profane antérieure à la Renaissance. C'est une mélodie extrêmement populaire qui a été souvent réutilisée par les compositeurs pour mettre en musique l'ordinaire de la messe. Plus de quarante œuvres de cette époque portent le nom de Missa L'homme armé.

     

     

    Les compositeurs de l'époque moderne continuent à se référer à cette chanson dans laquelle ils trouvent une source d'inspiration spirituelle ou thématique.... Entre autres, en 1994, l'œuvre de Dufay deviendra le thème central du film de Jacques Rivette, Jeanne la Pucelle interprété par les ensembles Hespèrion XXI et la Capella Reial de Catalunya sous la direction de Jordi Savall.

     

     

    L'oeuvre de Karl Jenkins a été commandée par "Les Armureries Royales" (très ancien Musée de la Tour de Londres), pour célébrer le changement de millénaire. L'un des buts de ce Musée est de mieux faire comprendre ce qu'est la guerre et ce qu'elle représente pour les gens qui ont du y participer. Le thème " On doit craindre l'homme armé " est terriblement d'actualité. La messe de Karl Jenkins utilise la messe romaine combinée avec une variété de poésies et de proses, sur des styles musicaux embrasant toutes les époques, et toutes les cultures et génèrant les émotions que la guerre et la paix suscitent. Au final, l'oeuvre de Jenkins raconte une histoire qui fait réfléchir les auditeurs et dont la musique fait vibrer le coeur.

    Composée en 1999,  cette oeuvre était initialement dédiée aux victimes de la crise du Kosovo. Elle exprime la montée de la peur, la construction d’un conflit et l’avènement d’espoir pour l’avenir. C'est une ode à la paix. Elle atteint l'universalité par un choix de textes de diverses époques, de divers pays et de diverses religions, structurée par les éléments traditionnels de l'ordinaire de la messe latine.

    Les chants incluent des textes d'origine islamique (l'appel à la prière), biblique (des psaumes), chrétienne (l'ordinaire de la Messe), ainsi que des textes de Rudyard Kipling, d'Alfred Lord Tennyson ou encore d'un survivant d'Hiroshima. 

    Tu veux l'écouter dans sa totalité ? en connaître la composition et la traduction ? 

     

     

     

     

    « Aimer à perdre la raisonMusiques orthodoxes »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Juin 2014 à 09:24
    Claudine/canelle

    Je ne connaissais pas du tout 

    Merci Françoise pour ce partage tant en musique qu'explicatif 

    Bises et bon Dimanche

     

    2
    Dimanche 22 Juin 2014 à 10:47
    Marenostrum

    Un grand moment d'émotion musicale et émotion tout court! Difficile de ne pas faire un commentaire désabusé sur la capacité des hommes à écrire et à chanter merveilleusement alors que d'autres hommes aveugles et sourds défilent avant de s'entretuer!

    On ne ne console meme pas en constatant que six siècles après la musique de Dufay est toujours aussi prisée!

    Bon Dimanche quand meme!!!!!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :